Fréquentation touristique. Un bilan estival exceptionnel

0
242

Les résultats dévoilés par le maire de Nice et président de la Métropole Christian Estrosi lors d’une conférence de presse ce lundi à l’hôtel de Ville autour des professionnels du tourisme témoignent d’une saison estivale remarquable et même supérieure à la période post-Covid.

« Nice première destination touristique en France » Les chiffres d’affaires, tous secteurs confondus, sont en progression de 7,85% par rapport à juillet l’an dernier et de + 14,18% par rapport à la même période en 2019. « Je suis heureux d’être le maire de la ville qui se classe première destination en France et quatrième en Europe, il faut savoir savourer ces bons résultats. Nice tire le département vers le haut avec 7 millions de visiteurs », s’est réjoui Christian Estrosi.

Plusieurs facteurs expliquent ces excellents résultats et en premier lieu le retour de la clientèle étrangère « qui représente 56% des nuitées hôtelières, dont 64% de clientèle européenne », précise l’élu. Le retour en force des Américains La présence des Américains a été forte en début de saison avec 20% des nuitées grâce aux trois vols quotidiens entre Nice et New-York, suivis des Britanniques (15% des nuitées) et des Allemands (8% des nuitées). Le trafic aéroportuaire enregistre une croissance de +135,2% par rapport à l’an dernier, avec 1 321 vols par semaine et 108 destinations. Sur l’ensemble du mois d’août, le taux d’occupation moyen pour les hôtels à Nice se situe aux alentours de 87 % tandis que les résultats du secteur des locations saisonnières sont également en forte augmentation par rapport à 2019 : +24%.

« La dépense moyenne a nettement progressé par rapport aux deux années de crise sanitaire et retrouve le niveau d’avant la pandémie », assure le maire de Nice. L’offre culturelle confirme la dynamique Cet été, les musées de la ville ont également enregistré un niveau de fréquentation record avec 190 000 visiteurs. L’exposition « Hockney-Matisse, un paradis retrouvé » a été un franc succès, soit une hausse +43% par rapport à la biennale de 2019. Les Journées Européennes du Patrimoine ce week-end ont également attiré de très nombreux touristes. Pour l’heure, le bilan provisoire fait état de 23 103 visiteurs, contre 19 318 visiteurs en 2021.

« Il nous faut confirmer cette bonne dynamique, en continuant de faire reposer notre attractivité sur la culture mais aussi notre capacité à faire venir de grands événements, et donc du tourisme d’affaires, dans notre ville mondialement connue. », souligne le maire de Nice. Développer une hôtellerie haut de gamme Pour atteindre cet objectif, la ville mise notamment sur le développement de son offre hôtelière. A l’horizon 2025 : le territoire comptera plus de 3.000 chambres supplémentaires, avec 62% de constructions ou restructurations d’hôtels 4 ou 5* qui devraient permettre la création de 2000 nouveaux emplois.

LĂSAȚI UN MESAJ

Please enter your comment!
Please enter your name here