Les riches, détestés en France, sont indispensables à la prospérité d’un pays

0
451

TRIBUNE – La France ne connaîtra pas la renaissance économique et le progrès social si elle ne surmonte pas son aversion pour les riches, argumentent Jean-Philippe Delsol et Nicolas Lecaussin, respectivement président* et directeur de l’Institut de recherches économiques et fiscales**.

Les riches sont les bannis de l’opinion en France. Après avoir accusé Nicolas Sarkozy d’être le «président des riches» pour le faire tomber, beaucoup désignent désormais Emmanuel Macron comme celui des «ultrariches». Voilà une pathologie bien française: l’envie.

Certes, il est des richesses mal acquises – par la violence, la corruption ou la spoliation, aussi injustes que malfaisantes. Mais la liberté reconnue à tous et l’égalité des droits ont permis de libérer l’initiative des individus qui voulaient entreprendre, créer, innover. Ceux qui ont réussi se sont enrichis en proposant sur le marché des produits et services librement acquis par les consommateurs, dans l’intérêt des uns et des autres. Il faut des riches pour que le plus grand nombre puisse profiter du développement économique que tirent en avant les «premiers de cordée». …

NICIUN COMENTARIU

LĂSAȚI UN MESAJ