Thomas Piketty a faussé les statistiques L’IREF l’avait bien dit

0
962

Un article scientifique paru le 13 octobre dans la revue Social Science History (Cambridge University Press) confirme les analyses publiées par l’IREF en 2014 lors de la sortie en librairies de l’ouvrage de Thomas Piketty, Le Capital au XXIe siècle.

Selon l’économiste Richard Sutch, « les données lourdement retravaillées pour les 1% les plus riches, l’absence de preuve empirique pour appuyer l’évolution de la richesse des 10% les plus aisés, le manque de clarté sur les moyens utilisés pour harmoniser les statistiques, la documentation insuffisante et les erreurs sur les feuilles de calcul sont plus qu’ennuyeuses ». Les données sur l’évolution des inégalités entre 1810 et 2010 telles que présentées par Piketty semblent totalement fausses.

Comme l’avait démontré l’IREF, il ressort que la théorie de Piketty sur une croissance sans fin des patrimoines ne résiste pas à l’analyse des faits. Il est déjà impossible de connaître les données sur 2 000 ans et si les calculs de Piketty étaient justes, les 1 % des plus riches devraient déjà posséder toutes les richesses disponibles !

Après le FMI et autres Etudes scientifiques, voici une nouvelle preuve du caractère mensonger des prétentieuses analyses de Thomas Piketty réalisée au nom de l’égalité. Les pauvres qu’il prétend défendre méritent autre chose que des truquages statistiques. C’est la dynamique de l’économie et la baisse du chômage qui les font sortir de la pauvreté et non pas les attaques basées sur des données fabriquées.

LĂSAȚI UN MESAJ

Please enter your comment!
Please enter your name here